Mission et histoire

Global Health Advocates est une ONG française qui a pour mission de mener un plaidoyer politique en France et auprès des institutions de l’UE pour s’assurer que les politiques et les ressources s’attaquent efficacement aux inégalités en matière de santé

Créé en 2001, Action Santé Mondiale naît de la volonté de lutter collectivement pour mettre fin aux trois principales maladies liées à la pauvreté : le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose. Au lendemain du sommet du G8 de 2000 à Okinawa, des engagements ambitieux ont été pris, la communauté internationale s’est accordée à consacrer des moyens financiers doublés d’instruments concrets pour lutter contre ces trois maladies qui tuent chaque année des millions de personnes.

Dans ce contexte, l’association « Massive Effort Campaign » est créée afin de suivre ces engagements et de plaider durablement en faveur de la santé mondiale, notamment aux côtés du Fonds mondial de lutte contre le paludisme, la tuberculose et le VIH/sida. En 2005, la Massive Effort Campaign laisse la place à Action Santé Mondiale dont les bureaux sont désormais localisés à Paris et à Bruxelles. Depuis 2008, nous sommes membres du réseau anglo-saxon de plaidoyer « Action ».

Nous œuvrons depuis 2009 en France pour défendre les budgets de l’aide publique au développement et la place qu’occupent les enjeux d’accès à la santé dans la politique de développement française. Nous assurons également le suivi des engagements pris par le gouvernement français en matière de solidarité internationale en santé.

Nous travaillons spécifiquement avec le gouvernement, l’administration française et les parlementaires. Afin de les sensibiliser aux inégalités en santé, nous organisons des visites d’étude dans les pays les plus touchés par les maladies liées à la pauvreté, rédigeons des analyses, documents de recommandation et d’évaluation des politiques publiques et relayons les préoccupations de nos partenaires de terrain, au Sud.

Nous collaborons étroitement avec d’autres ONG françaises dans le cadre de la plateforme Coordination Sud ou bien au sein du Collectif Santé Mondiale, un regroupement de 10 associations (Action contre la Faim, Oxfam, ONE, Equilibres & Populations, le Planning familial, Solidarité Sida, Solthis, Sidaction, Médecins du Monde) mobilisées pour l’augmentation des montants d’aide alloués à la santé mondiale.

Au plus proche des institutions européennes à Bruxelles, Action Santé Mondiale émet des recommandations sur les politiques et les budgets que dédie l’Union Européenne à l’aide publique au développement, à la santé et à la recherche et analyse leurs conséquences sur la santé ou la nutrition dans le monde.

Nous analysons spécifiquement les tendances des politiques de développement de l’UE, telles que le récent recentrage sur les thématiques de migration et de sécurité ou la participation croissante du secteur privé.

Nous collaborons également étroitement avec deux acteurs clés de la santé mondiale à Bruxelles : la TB Europe Coalition, réseau régional de 200 activistes issus de la société civile en faveur d’une riposte communautaire à la tuberculose, et l’Alliance européenne pour une R&D responsable et des médicaments abordables.

Stratégie et principes

“Pour des politiques publiques qui garantissent le droit à la santé pour tou-te-s”

Action Santé Mondiale intervient sur trois volets principaux :

  • Les ressources : nous œuvrons à augmenter la quantité et améliorer la qualité du financement public de la santé.
  • Les politiques : nous nous assurons que les gouvernements et autres pouvoirs publics adoptent et appliquent des politiques cohérentes qui répondent aux besoins de tous, et plus particulièrement aux besoins des populations pauvres et marginalisées. Nous défendons l’intégration des politiques publiques participant à la réalisation de couverture sanitaire universelle, à la défense des droits humains et au renforcement des systèmes de santé.
  • Le renforcement de compétences : nous renforçons la société civile dans les pays aux fortes inégalités de santé pour pouvoir influencer les décideurs.

Action Santé Mondiale identifie les domaines les plus négligés, qui bénéficient le moins d’attention politique et de financements. Nous œuvrons à combler ces lacunes par le biais du plaidoyer et du renforcement de compétences des communautés, afin de garantir un accès équitable à la santé.

Nous nous assurons de mener nos activités dans le respect de 5 principes fondamentaux :

1 – L’appropriation et le leadership : Nous estimons que la société civile, les communautés et plus spécifiquement les populations pauvres et marginalisées doivent être impliquées de manière significative dans la gouvernance de la santé mondiale. Afin de valoriser leur contribution et leur expertise, nous relayons leurs demandes, leurs témoignages et les appuyons dans leur propre plaidoyer.

2 – Approche basée sur les droits humains : Nous sommes convaincus que la santé est un droit fondamental et que chacun devrait bénéficier d’un accès égal à la santé, sans aucune forme de discrimination liée à l’origine, au sexe, au genre, à l’état civil, à l’orientation sexuelle, au revenu ou à tout à autre critère.

3 – Respect de la souveraineté : Nous menons nos activités en collaboration avec les Etats, sociétés civiles et communautés du Sud dans le souci de l’appropriation nationale et le respect de l’autodétermination.

4 – Transparence et indépendance : Action Santé Mondiale s’engage à refuser les financements de donateurs dont les activités renforcent les inégalités, ne respectent pas pleinement les droits humains ou affaiblissent à long terme la capacité des gouvernements à fournir des services publics de santé de qualité. Nous engageons également à partager de manière publique les informations relatives à notre gouvernance, nos financements et à notre gestion budgétaire.

5 – Redevabilité : Action Santé Mondiale s’engage à évaluer régulièrement l’impact de ses activités. Nous prenons la responsabilité de rendre compte de nos actions à nos partenaires et donateurs.

Équipe

Patrick Bertrand

Directeur Exécutif et Fondateur

Patrick Bertrand a 20 ans d’expérience dans le plaidoyer pour la santé mondiale. Il est le directeur et fondateur d’Action Santé Mondiale. Il est aussi un membre fondateur du Partenariat de plaidoyer en santé mondiale ACTION (Global Health Advocacy Partnership) composé d’organisations de plaidoyer qui influencent les politiques et mobilisent les ressources pour combattre les maladies liées à la pauvreté et pour fournir un accès équitable aux services de santé. Les partenaires d’ACTION travaillent sur les cinq continents, dans les pays donateurs et les pays les plus touchés par ces maladies.

Patrick Bertrand est engagé dans de nombreuses initiatives en santé, anciennement membre du Comité de Direction de la société civile de Gavi, il est actuellement membre du Comité de Pilotage de l’Initiative.  Patrick a obtenu un Master en Communication de l’Université de Grenoble.

Fanny Voitzwinkler

Conseillère stratégique

Fanny a rejoint Action Santé Mondiale en Février 2011, lors de la création de notre bureau de liaison avec les Institutions Européennes. En tant que Directrice UE de 2014 à 2020, elle a porté le développement d’une équipe de plaideurs, ainsi que la diversification des portfolios de campagnes de l’association dans le domaine des politiques de recherche & innovation, de la santé et de l’aide au développement lors des élections européennes et du renouvellement du budget européen. Fanny a également été fortement impliquée dans le développement de la TB Europe Coalition en tant que présidente du Conseil d’Administration de 2017 à 2019.

Fanny possède un Master en Droits de l’Homme et Résolution de Conflits de l’Université d’Utrecht. Avant de rejoindre Action Santé Mondiale, elle a travaillé pour plusieurs ONG dans le domaine des droits de l’homme et de la santé en Palestine et au Kosovo, au Conseil de l’Europe à Strasbourg, à la Commission Européenne et à la Division des Opérations de Maintien de la Paix de l’ONU à New York.

Elise Rodriguez

Directrice du plaidoyer pour la France et pour l’Europe

Elise a rejoint Action Santé Mondiale en Janvier 2020 pour accompagner les équipes basées à Paris et Bruxelles dans la définition et la mise en œuvre de stratégies auprès des décideurs politiques pour obtenir des changements durables en faveur d’un accès universel à la santé.

Diplômée en Communication politique, Elise travaille depuis 15 ans dans la mobilisation et le plaidoyer au sein de structures de solidarité internationale en s’impliquant notamment sur les questions de financement et les politiques globales en matière de santé, de lutte contre la faim et les questions climatiques. Elle a notamment piloté l’unité plaidoyer & engagement de la société civile au sein d’Action contre la Faim où elle a coordonné l’engagement dans le cadre de grands rendez-vous internationaux tels que l’Assemblée mondiale de la santé, la COP21 ou les sommets du G7. Elle a également développé de nombreux projets pour renforcer les capacités des sociétés civiles du Sud.

Daisy Ghobrial

Assistante administrative et financière

Daisy a obtenu son BTS d’assistante de direction à Paris. Elle a ensuite travaillé comme assistante de direction dans un cabinet juridique à Paris. Elle s’est lancé à son compte et a ouvert son propre restaurant qui a été une réussite durant 14 ans. Elle a rejoint Action santé mondiale en Avril 2016 pour reprendre sa carrière et faire partie du combat pour la santé mondiale.

PARIS

 

 

Yann Illiaquer

Coordinateur analyse et plaidoyer

Formé en droit international public et en diplomatie et négociations stratégiques, Yann a rejoint l’équipe d’Action Santé Mondiale en octobre 2020 à la suite d’un parcours marqué par les questions de santé mondiale. Il a participé au plaidoyer de Coalition PLUS et de ONE et travaillé au sein de l’Initiative 5 %, la contribution indirecte de la France au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Avant son arrivée, il a également animé pour Coordination SUD, les commissions santé et financement du développement ainsi que le groupe de travail sur la loi d’orientation et de programmation relative au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales.

Bettina Petit

Chargée de plaidoyer

Après un Master en Droit de la santé, Bettina a poursuivi ses études à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS Sup’) pour développer ses connaissances en matière de plaidoyer. Au cours de cette formation, elle a été consultante junior pour Sidaction afin de proposer une stratégie pour améliorer l’accès aux antirétroviraux pédiatriques en Afrique de l’Ouest et du Centre. Elle a également effectué un stage chez Act Up-Paris, qui s’est notamment traduit par la publication d’un rapport sur la réduction des risques (RDR) chez les usagers de drogues, qui présentent les résultats d’une enquête de terrain. Bettina a rejoint Action Santé Mondiale en Septembre 2019.

Laurianne Desquesses

Chargée de plaidoyer

Laurianne a obtenu un Master de Science Politique, en spécialisation Développement et aide humanitaire à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. En 2016, elle se porte bénévole dans le cadre d’un projet social et environnemental en Afrique du Sud. Suite à cette expérience et dans le cadre de sa première année de master en Études africaines, elle choisit de rédiger un mémoire critique sur la pratique du tourisme humanitaire. A l’issue de ses études, elle choisit de se professionnaliser dans le domaine de la solidarité internationale et du plaidoyer. Après avoir terminé son stage au sein d’Action Santé Mondiale en septembre 2019, elle commence à y travailler en tant que chargée de plaidoyer.

Claire Plouy

Chargée de Communication

Après un Bachelor en relations internationales à l’Université de l’Idaho aux États-Unis, Claire a intégré l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS Sup’) pour renforcer sa compréhension du monde. Elle prend conscience pendant ses études des injustices et des dysfonctionnements systémiques et décide en conséquence de se professionnaliser dans le domaine de la solidarité internationale. Elle développe lors de son stage à la  Fédération Internationale des Universités Catholiques (FIUC) un intérêt pour les enjeux de santé publique mondiale, qu’elle considère centraux dans la lutte pour la justice sociale. Désireuse d’augmenter l’impact et la visibilité des actions de plaidoyer d’Action Santé Mondiale, Claire rejoint l’équipe en tant que chargée de communication en Avril 2021.

BRUXELLES

Marcin Rodzinka

Chargé de plaidoyer et politiques publiques européennes

Marcin est titulaire d’un Master en santé publique et économie de la santé et gouvernance des systèmes de santé de l’Université Jagellonne, obtenu en 2014. Avant de rejoindre GHA, il a travaillé pendant plus de 7 ans pour des ONG dans le domaine de la santé et des droits de l’homme à Bruxelles et en Pologne. Tout en travaillant pour le milieu universitaire, il a participé à des projets de recherche axés sur la transparence et l’accès à l’information dans les soins de santé et les inégalités de santé. Il a également travaillé pour l’Institut national de la santé publique en Pologne.

Marcin a rejoint GHA en février 2021 et s’est engagé à assurer la participation du public à l’élaboration des politiques et à promouvoir la transparence et la responsabilité.

Chantelle Boduel

Chargée de plaidoyer européen

Avant de rejoindre GHA en octobre 2018, Chantelle a travaillé au WESTT (un think tank spécialisé sur les thématiques économiques et sociales touchant les femmes), où elle a plaidé pour que l’élaboration des politiques de l’UE s’aligne davantage sur les droits humains internationaux et soutiennent l’émancipation des femmes dans le monde.

Chantelle est titulaire d’une maîtrise en droit de l’Université du Kent – Ecole d’Etudes internationales de Bruxelles, où elle a étudié les droits humains. Son mémoire portait sur le cadre juridique du Royaume-Uni et sur son incapacité à prévenir ou à poursuivre de manière adéquate les cas de mutilation génitale féminine (MGF).

Réseaux et gouvernance

 

 

Action est un partenariat mondial d’organisations de plaidoyer œuvrant pour influencer les politiques et mobiliser les ressources pour lutter contre les maladies de la pauvreté et aboutir à un accès équitable à la santé. Action Santé Mondiale en est un des membres fondateurs.

 

 

 

 

Fondée en 2009, la TB Europe Coalition est un réseau de plaidoyer régional composé de plus de 200 organisations et individus de la société civile européenne. Le réseau vise à renforcer le rôle de la société civile dans la réponse régionale à la tuberculose et à garantir les engagements politiques et financiers pour mettre fin à cette maladie. Action Santé Mondiale est un membre fondateur de la TB Europe Coalition. Il a contribué à créer la TBEC comme une entité légale, puis a présidé son Conseil d’Administration de 2017 à 2019.

 

 

 

La Confédération européenne des ONG urgentistes et de développement est la principale interlocutrice des institutions européennes en matière de politique de développement. Action Santé Mondiale a siégé au conseil d’administration de CONCORD de 2015 à 2019 représentant notamment les positions de Coordination Sud.

 

Coordination SUD est la plateforme de coordination nationale des ONG françaises de solidarité internationale. Fondée en 1994, elle rassemble aujourd’hui 164 ONG travaillant dans la solidarité internationale, l’aide au développement, la protection de l’environnement, la défense des droits humains auprès des populations défavorisées, l’éducation solidaire internationale ou encore le plaidoyer. Coordination SUD a pour missions de renforcer la professionnalisation des organisations à travers le conseil et la formation ainsi que de représenter leurs positions auprès des institutions publiques, privées, en France, en Europe et dans le monde. Action Santé Mondiale était membre du conseil d’administration de Coordination SUD de 2015 à 2019 et participe aux travaux de la commission consacrée à la santé, et celle consacrée à l’APD et au financement du développement. Action Santé Mondiale dirige la commission Europe et est le référent du CA au sein du comité de pilotage du G7.

 

 

 

 

Action Santé Mondiale a participé à la création du Collectif Santé Mondiale qui regroupe 10 associations appelant le gouvernement français à renforcer l’aide à la santé mondiale, plus particulièrement dans les domaines de la nutrition, du renforcement des systèmes de santé, de la santé sexuelle et reproductive, et des pandémies.

 

 

 

GROUPE DE TRAVAIL DU PARLEMENT EUROPÉEN SUR L’INNOVATION, L’ACCÈS AUX MÉDICAMENTS ET LES MALADIES LIÉES À LA PAUVRETÉ

Le groupe de travail du Parlement européen sur l’innovation, l’accès aux médicaments et les maladies liées à la pauvreté a pour objectif de veiller à ce que l’UE adopte les mesures appropriées pour améliorer l’accès aux outils médicaux existants (médicaments, produits de diagnostic et vaccins). Il cherche également à stimuler la recherche et le développement pour subvenir au besoin impérieux de meilleurs outils à destination des populations des pays en développement, notamment pour les maladies liées à la pauvreté telles que le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme. Action Santé Mondiale a assumé le co-secrétariat du groupe de travail, conjointement avec la Campagne d’Accès aux Médicaments Essentiels (CAME) de MSF de 2010 à 2019.

 

 

La campagne Génération Nutrition rassemble des ONGs militant pour la lutte contre la malnutrition au niveau de l’UE. L’objectif est de mobiliser les politiques afin que nous puissions être la génération qui mettra définitivement fin à la malnutrition. Action Santé Mondiale est le fondateur de la plate-forme européenne Génération Nutrition UE et a coordonné la plateforme de 2016 à 2018.

 

 

En tant que membre de l’Alliance européenne pour une R&D responsable et des médicaments abordables (une alliance d’organisations de la société civile, de consommateurs, de patients et de santé publique), Action Santé Mondiale sensibilise et plaide en faveur d’une réforme du modèle de R&D pharmaceutique. L’Alliance appelle à la création d’un système de recherche et de développement axé sur les besoins de santé publique, donnant lieu à des biens publics et fournissant des médicaments universellement accessibles et abordables. Action Santé Mondiale fait partie du comité de coordination de l’Alliance depuis 2017.

 

 

 

 

 

SDG Watch Europe est une nouvelle alliance intersectorielle d’organisations de la société civile au niveau de l’UE regroupant des ONG de développement, environnementales, sociales, de droits humains et d’autres encore. Son objectif est de tenir les gouvernements responsables de la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 (ODD). Action Santé Mondiale a participé au groupe de pilotage de SDG Watch Europe de 2017 à 2019.

 

 

 

People’s Budget Campaign et son réseau veulent une Europe unie. La clef consiste à repenser le budget de l’UE pour le faire fonctionner pour les citoyens. Nous voulons croire en un avenir meilleur, où l’Europe sera reconnectée à ses citoyens et à ses valeurs. Nous voulons repenser l’utilisation de l’argent afin de bâtir une économie plus équitable et durable, basée sur le bien-être. Action Santé Mondiale est l’un des membres contributeurs et aussi un des fondateurs de la People’s Budget Campaign.

 

 

 

 

 

FORUM DE LA SOCIÉTÉ CIVILE SUR LE VIH/SIDA, L’HÉPATITE VIRALE ET LA TUBERCULOSE

Le Forum de la société civile de l’UE est un organe consultatif informel créé par la direction générale « Santé et sécurité alimentaire » de la Commission européenne. Il vise à faciliter la participation des ONG et des réseaux spécialisés en VIH/Sida, hépatite virale et tuberculose à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques et programmes de l’UE. Il fournit également une plateforme d’échange d’informations et de réflexion stratégique visant à améliorer les politiques de l’UE en matière de lutte contre les trois maladies. Action Santé Mondiale représente la Coalition de Lutte Européenne contre la Tuberculose au sein de ce Forum et de son comité de coordination de 2016 à 2019.

 

 

 

Le Global TB Caucus est un réseau mondial de parlementaires unis par leur engagement commun à mettre fin à l’épidémie de tuberculose. Il vise à transformer la riposte à la tuberculose par des interventions ciblées aux niveaux national, régional, continental et mondial. Lancé officiellement en octobre 2014 à Barcelone, le Caucus est devenu l’un des plus grands réseaux parlementaires au monde, avec plus de 2500 parlementaires provenant de plus de 150 pays. Il est structuré autour de quatre réseaux régionaux ainsi que d’un réseau linguistique depuis 2016 : le TB Caucus francophone, dont Action Santé Mondiale France a assuré le secrétariat de 2016 à 2019.

 

 

 

 

CSU2030 (pour Couverture santé universelle 2030) est un mouvement mondial construit sur le Partenariat international pour la santé (IHP+). Il fournit une plateforme multipartite coanimée par la Banque mondiale et l’Organisation mondiale de la santé, qui encourage la collaboration aux niveaux mondial et national sur le renforcement des systèmes de santé, plaide pour un engagement politique accru en faveur de la Couverture Santé Universelle (CSU) et facilite l’évaluation des progrès accomplis vers la réalisation de l’ODD3. En tant que représentant des organisations de la société civile au sein de l’IHP+, Action Santé Mondiale a participé à la conception du projet CSU2030, en s’intéressant au mandat, à la gouvernance et à l’élaboration de stratégies. Notre organisation a notamment dirigé la mise en place d’un Mécanisme d’engagement de la société civile (CSEM) pour CSU2030 afin de garantir que la voix des organisations de la société civile soit entendue dans la gouvernance, les politiques et les pratiques du partenariat nouvellement formé. Action Santé Mondiale a assuré le secrétariat de la branche société civile de l’organisation jusqu’en avril 2018. Notre association est désormais membre de cette branche et continue de plaider en faveur de la CSU en donnant la priorité aux soins de santé primaires et au financement équitable de la santé aux niveaux mondial et national. Action Santé Mondiale travaille également à l’amélioration de la collaboration et de la coordination entre les groupes de santé des OSC et identifie les opportunités de plaidoyer qui renforcent leurs objectifs respectifs et accélèrent les progrès en vue de la réalisation de la CSU.

Action santé mondiale dispose d’un conseil d’administration, qui se réunit régulièrement tout au long de l’année afin d’orienter et diriger l’organisation. Le Conseil comporte 5 membres bénévoles qui ont de nombreuses expériences en gestion organisationnelle, santé mondiale et plaidoyer.

Simon Wright, Président

Simon Wright est le directeur de Child Survival pour Save the Children et a travaillé dans le développement et la santé mondiale pendant près de 20 ans. Il est un fervent défenseur de la couverture universelle de santé.

Sonja Read, Trésorière

Sonja Read est une nutritionniste de la santé publique qui se consacre plus particulièrement à la malnutrition chez les nourrissons de moins de 6 mois. Elle est également titulaire d’un Bachelor en gestion d’entreprise et a exercé des fonctions de soutien dans diverses ONG. Sonja travaille actuellement avec l’ONG Islamic Relief France en Palestine.

Alexia Sena

Alexia Sena est une journaliste française d’origine camerounaise. Elle conçoit des contenus rédactionnels pour des entreprises et médias français, et anime des programmes radio et web au Cameroun. Alexia s’est tournée vers le journalisme après 10 ans d’expérience en conseil en finance (fusions-acquisitions et arbitrages internationaux) chez KPMG et Accuracy, à Paris. Elle a enseigné la finance dans des universités et écoles de management telles que Sciences Po Paris et Skema.

Serge Breysse

Serge Breysse est médecin de profession. Il a travaillé dans plusieurs ONG (ACF, MSF, Medecins du Monde, Save the Children) en Afrique, en Asie et en Europe. Il a créé le département de plaidoyer d’ACF, puis a ultérieurement été responsable du département Expertise et Plaidoyer ainsi que de la Fondation de recherche d’ACF. Il a régulièrement animé des cours académiques sur la santé, la malnutrition et les problématiques humanitaires. Il est actuellement directeur du secrétariat du GloPID-R, une initiative qui vise à améliorer le financement de la recherche sur les pandémies émergentes.

Louis Da Gama

Louis Da Gama est le directeur de la fondation Princesse d’Afrique et conseiller humanitaire de la célèbre musicienne et ambassadrice de bonne volonté Yvonne Chaka Chaka pour la campagne UNICEF & 46664 Nelson Mandela. La Fondation concentre ses activités sur le paludisme, le VIH/sida, la tuberculose, la santé mère-enfant, la santé des nouveau-nés et leur nutrition, particulièrement pour les femmes et jeunes filles.

Walid Rachedi

Walid Rachedi est cofondateur et Directeur de publication de Frictions.co.  Il est également romancier et scénariste. Avant de fonder Frictions, Walid a travaillé 15 ans dans le monde de l’entreprise principalement dans le domaine du Digital, en France et à l’international (Etats-Unis et Amérique Latine). Il est diplômé de l’IUT d’Orsay (Paris Saclay), d’école de commerce (Neoma Business School – Programme Grandes Ecoles) et d’une licence de cinéma (Paris I – Sorbonne). Il enseigne la communication digitale et l’entreprenariat à Paris Saclay et l’IESEG.