Skip to main content

Zoom sur la revue Bhekisisa

By 19 septembre 2019juin 7th, 2021No Comments
L'enjeu : Le manque de couverture des enjeux de santé dans les médias

La couverture médiatique des enjeux de santé reste un enjeu vital dans le monde, et particulièrement en Afrique. Le manque de communication est un facteur non négligeable dans la diffusion des craintes et confusion autour de la santé des populations. Un plus grand accès à une information fiable et de qualité peut garantir un meilleur accès aux droits humains.

L'innovation : Bhekisisa, un journalisme de solutions pour un réel impact sur la santé

Intégré à la revue Mail&Guardian – Bhekisisa qui signifie « scruter » en Zoulou, est chargé des questions de santé en Afrique du Sud mais aussi sur l’ensemble du continent.

En mêlant investigation de terrain et recherche scientifique, Bhekisisa souhaite dépasser la simple description des problèmes pour se diriger vers un journalisme de solutions – qui apporte un réel impact sur la santé des citoyens. 

Ainsi, en Afrique du Sud, Bhekisisa se concentre sur des problématiques propres aux pays telles que l’épidémie de VIH, la violence de genre, la tuberculose auprès des populations vulnérables (mineurs, travailleurs du sexe, HSH, conducteurs de poids lourds transfrontaliers), mais également la pénurie de médicaments, et les maladies non transmissibles. 

En 2017, Bhekisisa a publié un article intitulé « Free to bleed » (« Le droit de saigner ») autour des coûts entraînés par les menstruations que beaucoup de femmes ne peuvent pas assumer. Une personne moyenne utilise 17 000 tampons ou serviettes hygiéniques dans sa vie, ce qui représente près de 40 000R en Afrique du Sud soit 2 500€. Ce qui veut dire choisir entre manger ou s’acheter des serviettes hygiéniques. Un constat alarmant sachant qu’un foyer moyen gagne 60 000R par an. Un bilan encore plus frappant auprès des écolières qui perdent en moyenne 3 jours de cours par mois car elles n’ont pas les moyens d’acheter des serviettes hygiéniques.

Suite à l’article réalisé par Bhekisisa, et un travail mené auprès des autorités, le service pédagogiques de KwaZulu-Natal a annoncé la distribution gratuite de serviettes hygiéniques dans 3 000 écoles frappées par l’extrême pauvreté – un engagement financier de 20 millions de rand. Une première dans le pays.

Bhekisisa va donc bien au-delà du journalisme descriptif – et cherche à renforcer les capacités des lecteurs à la fois citoyens et autorités politiques. Leur travail a été récompensé par 30 trophées sur les 5 dernières années.