Skip to main content

Forum Génération Égalité : un petit pas en avant pour les droits et la santé sexuels et reproductifs

Communiqué de presse

2 juillet 2021 – Le Forum Génération Égalité (FGE) s’est tenu à Paris, du 30 juin au 2 juillet. Le Président Emmanuel Macron entendait faire prendre un “tournant majeur” au combat pour l’égalité femmes-hommes à cette occasion, le plus gros évènement diplomatique sur ces enjeux depuis la conférence de Pékin il y a 26 ans. Au total, c’est environ 40 milliards de dollars qui ont été levés par les acteur.ice.s impliqué.e.s dans le FGE et plus de 1 000 engagements pris en faveur des six thématiques principales du Forum.

Les droits et la santé sexuels et reproductifs (DSSR), dont l’événement de lancement se tenait aujourd’hui, sont l’une de ces thématiques et les enjeux sont de taille. En effet, du fait de la crise sanitaire, plus de 12 millions de femmes et de filles ont vu leur accès aux moyens de contraception modernes compromis, avec pour conséquence près de 1,4 millions de grossesses non désirées en 2020. Alors que la situation préalable était déjà dramatique dans de nombreux pays, le Covid-19 est venue entraver davantage l’accès des femmes et des filles à leurs droits et à leur santé. Le FGE était donc un moment crucial pour faire face aux besoins globaux ainsi qu’aux conséquences désastreuses de la pandémie sur l’accès des femmes et des filles à leurs droits et leur santé. 

Des annonces bien en deçà des enjeux

Hôte du Forum et championne de la coalition d’actions Autonomie corporelle et droits et santé sexuels et reproductifs, la France se devait de montrer l’exemple auprès de ses partenaires. Ce sont 100 millions d’euros qui ont été annoncés par le Président Emmanuel Macron en faveur des enjeux de DSSR pour les cinq années à venir, soit 20 millions d’euros par an. Si ces annonces sont encourageantes, nous rappelons que l’Aide publique au développement de la France sur ces questions est largement en dessous de celle de nombreux partenaires, et cette augmentation ne permet pas de rattraper ce retard. L’engagement principal sera la contribution de la France  au programme UNFPA Supplies à hauteur de 18 millions d’euros annuels sur les 5 prochaines années. Un engagement qui demeure cependant bien en deçà d’autres contributeurs champions tels que le Canada, le Danemark ou encore l’Allemagne. Nous saluons le soutien en faveur du Forum de partenariat global sur l’éducation complète à la sexualité, initiative du FNUAP et de l’UNESCO, et rappelons le caractère indispensable de l’éducation des filles et des adolescentes pour permettre leur émancipation. 

Le président Emmanuel Macron l’a dit de ses mots : le droit des femmes à disposer librement de leur corps est un droit humain fondamental qui n’est pas négociable. Le leadership de la France sur ces questions doit être renforcé afin que cette position soit entendue au sein des enceintes internationales. La révision en cours de la stratégie française à ce sujet devra permettre de renforcer les engagements et d’établir un cadre de redevabilité clair sur les moyens consacrés et les résultats atteints afin de rendre réellement opérationnelles les ambitions de la France. 

Télécharger le communiqué de presse

Contact : 
Yann Illiaquer
Coordinateur Analyse et Plaidoyer 
yilliaquer@ghadvocates.org