POURQUOI NOUS ENGAGER ?

Alors que l’intelligence artificielle connaît un essor sans précédent, la prise en compte des risques de l’IA en santé est plus que jamais nécessaire afin de s’assurer que les nouvelles technologies bénéficient à toutes et tous.

Applications d’aide à la détection de cancers, robots d’assistance à la chirurgie ou encore algorithmes de prédiction d’épidémies, l’intelligence artificielle fait déjà partie intégrante de la médecine moderne. L’IA en santé promet en effet de grandes opportunités pour le domaine médical, mais elle est aussi porteuse de risques pour les utilisateurs : traitements discriminants, reproduction d’inégalités, ou encore, usage malveillant et fuite de données personnelles.

Si aujourd’hui ces risques sont largement documentés par divers acteurs tels que les Nations Unies, la Commission Européenne, ou encore, en France, le Comité Consultatif National d’Éthique, ils sont encore trop méconnus ou ignorés et ne font pas l’objet d’une attention suffisante de la part des décideurs. De plus, les considérations éthiques et la protection des personnes sont encore trop absentes des discours politiques, focalisés sur la course à l’innovation.

Face à ces constats, Action Santé Mondiale a développé une notice de l’utilisateur dédiée à l’IA en santé afin de sensibiliser les utilisateurs sur les effets indésirables liés à l’usage de ces technologies dans le soin.

Paroles d’expert·e·s : Action Santé Mondiale a recueilli les réflexions de 3 expert·e·s sur le rôle du législateur pour garantir que les technologies d’IA bénéficient à la santé de toutes et tous et ne nuisent à personne.

Retrouvez ici la série de blog

LES OPPORTUNITÉS

  • L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), a publié en 2023 son second guide “Considérations réglementaires sur l’intelligence artificielle au service de la santé”, posant ainsi les grands principes de la régulation de l’intelligence artificielle en santé et encourageant les parties prenantes à adopter un cadre clair et des bonnes pratiques sur l’usage de l’IA en santé.
  • Des réglementations sur l’intelligence artificielle sont en cours d’élaboration à plusieurs échelles, telles que l’AI Act au niveau européen, et qui vont également couvrir le champ de la santé. Ce travail de régulation des IA engage les décideurs politiques, garants de l’intérêt général.
  • De nombreux acteurs et parties prenantes reconnaissent la nécessité d’une coopération internationale sur ces enjeux, telles que le montrent les discussions lors de forums internationaux.
  • Ces discussions représentent autant d’opportunités de porter la voix de la société civile et des utilisateurs, dans un paysage dominé par les acteurs privés et de la recherche.